Définition de l'hystéroscopie

 

 L’hystéroscopie est un examen qui permet de visualiser l’intérieur de l’utérus, grâce à l’introduction d’un hystéroscope (tube muni d’un dispositif optique) dans le vagin puis au travers du col de l’utérus, jusqu’à la cavité utérine. Le médecin pourra observer l’ouverture du col de l’utérus, l’intérieur de la cavité, les « embouchures » des trompes de Fallope.

  Cette procédure permet d’établir un diagnostic (hystéroscopie diagnostique) ou de traiter un problème (hystéroscopie chirurgicale).

 L’hystéroscope est un instrument optique médical composé d’une source lumineuse et d’une fibre optique. Il est souvent muni d’une mini-caméra à l’extrémité et connectée à un écran. L’hystéroscope peut être rigide (pour l’hystéroscopie chirurgicale) ou souple (pour l’hystéroscopie diagnostique).

 

A quoi sert l'hystéroscopie ?

 

Cet examen étudie la paroi de l'utérus (endomètre) afin de :

Déceler les anomalies.

Effectuer des prélèvements pour une analyse en laboratoire.

Réaliser de petits gestes chirurgicaux (résection de polypes ou fibromes, curetage.) lorsqu'elle est faite sous anesthésie générale.

 

Elle recherche :

Un fibrome.

Des signes d'inflammation ou d'infection.

Une obstruction.

Une tumeur.

Une malformation.

 

Elle est indiquée dans les bilans de :

Stérilité.

Fausses couches répétées.

Douleurs et saignements gynécologiques.

 

L'hystéroscopie est considérée comme l'examen de référence car très précise.

 

 L'intervention

 

En fonction de l’intervention, le médecin pratique une anesthésie générale ou loco-régionale (hystéroscopie chirurgicale) ou seulement une anesthésie locale voire pas d’anesthésie (hystéroscopie diagnostique).

Il place ensuite un spéculum vaginal et introduit l’hystéroscope (3 à 5 mm de diamètre) dans l’orifice du col de l’utérus, puis progresse jusqu’à atteindre la cavité utérine. Du liquide physiologique (ou du gaz) est injecté au préalable, afin de déplisser les parois du col et de gonfler la cavité utérine pour les rendre plus visibles.

Le médecin peut effectuer des prélèvements de fragments tissulaires ou pratiquer de petits gestes chirurgicaux. Dans le cas d’une hystéroscopie opératoire, le col de l’utérus est préalablement dilaté pour permettre l’introduction d’instruments chirurgicaux.

 

Effets secondaires de l'intervention

 

Dans 3 % des cas, l'examen est impossible pour des raisons techniques ou des raisons de douleurs ressenties par la patiente. Le médecin sera alors amené à proposer cet examen diagnostic sous anesthésie générale ou rachidienne. 
Le passage du col par l'hystéroscope et la distension de la cavité utérine par le liquide ou le gaz s'accompagne fréquemment de douleurs abdominales crampiformes comparables à des règles douloureuses. Ces douleurs peuvent rarement s'accompagner d'un syndrome vagal (syncope). Ces éventuelles douleurs disparaissent très rapidement après la fin de l'examen.

 

Après l'intervention

 

Les premières minutes après l'hystéroscopie  peuvent être douloureuses et nécessitent de rester allongée. Des anti-douleurs peuvent être administrés préalablement ou après l'examen. 

Des antibiotiques ne sont en général pas nécessaires. 

L'examen s'accompagne fréquemment de petites pertes sanguines pouvant durer de 1 à 7 jours. 

Une activité tout à fait normale peut être reprise directement après l'examen. 

Si un prélèvement a été réalisé lors de l'examen, les résultats sont généralement disponibles une dizaine de jours après l'examen.

Et vous comment c'est passé votre hystéroscopie ????

Commentaires: 14
  • #14

    Eldaria (mercredi, 04 mai 2022 12:51)

    Ayant détecté une cloison utérine dans la recherche d’une cause d’infertilité, j’ai subi une hysteroscopie opératoire sous anesthésie générale le 1er mars. Tout s’est très bien passé. Quelques spasmes et de la fatigue, sans plus.

    Afin de réaliser un contrôle post opératoire, j’ai dû resubir une hysteroscopie diagnostique sans anesthésie le 3 mai. A l’inverse de la première hysteroscopie sous anesthésie, celle-ci, sans anesthésie donc, m’a fait horriblement souffrir. Les contractions étaient très intenses. Je précise que je suis nature très sensible (j’ai été victime de sévices corporels et sexuelles durant mon enfance). Mon généchologue, très doux et à l’écoute, me demandait s’il pouvait continuer malgré ma douleur. Je lui ai répondu que oui mais j’avais beau lutter, la douleur était trop forte. Le médecin n’a pas réussi à passer le col.
    Il a donc mis fin à l’hystéroscopie au bout de 10 min et m’a proposé de refaire l’examen sous AG. J’étais en pleurs. Je l’ai vécu comme un échec.

  • #13

    Pruvost (vendredi, 25 mars 2022 03:34)

    Je viens d'avoir une hysteroscopie et biopsie le 24 mars 2022 pour moi ça était une anesthésie générale .Pas u de problème juste des petites douleurs mais supportable, je ne comprends pas que vous n'avait pas était endormi complètement

  • #12

    COLIN (mercredi, 03 novembre 2021 15:57)

    Hystéroscopie avec biopsie ce matin. J'ai 76 ans, aucune préparation auparavant : pas d'oestrogènes pour dilater le col, juste un masque pendant l'intervention et 2 Spasfon après (à ma demande !) douleur intense tout du long avec un pic à 10 au moment de la biopsie. Je ne comprends pas qu'au 21ème siècle on puisse encore faire endurer cette douleur aux femmes alors que par exemple chez le dentiste on pratique une anesthésie pour pas grand-chose, mais peut-être parce que cette spécialité n'est pas réservée qu'aux femmes !

  • #11

    Annie (jeudi, 28 octobre 2021)

    J'ai subi une hysteroscopie diagnostique il y a une semaine maintenant . à h+1, les douleurs étaient modérées, de h+2 jusqu'à ce jour je n'ai pas le mots pour décrire la douleur que je ressens. Fièvre, nausées et vomissements ont suivi et je n'ai que de très courts repis.

  • #10

    Goncalves de Agrela (mercredi, 27 octobre 2021 11:46)

    J'ai subi une hystéroscopie avec biopsie de l'endomètre et c'était sans doute la plus grand souffrance de toute ma vie. J'avais en vie de vomir et aussi d évacuer. J'étais presqu'à m'évanouir... À la fin je suis rentrée chez moi à l'aide de mon mari parce que je pas arrivée à marcher à cause des doloeurs attroces que ce sont prolongées pendant tout le soir...
    C'est dommage que les femmes sont décrédibilisées à ce point là.
    Je le ferrais plus jamais.

  • #9

    Fabiani Adeline (mercredi, 04 août 2021 20:54)

    Aujourd'hui 15h, j'ai subit ma première hysteroscopie, sans trop m'être préoccupé des pratiques de cet examen sur internet...pour le préserver! En pleine attente d'un don d'ovocyte, j'arrive au CECOS avec le sourire. J'en ressort dans un état...de douleur immense ! Sans mêle avoir pu réaliser l'examen jusqu'au bout...et je culpabilise, je crois que c'est ma faute !Et là je rentre, après 1h30 de route oui j'habite loin du centre, et je commence à lire des choses sur le net ! Et je tombe sur ces témoignages en masse, je me dis que c'est inadmissible ce qu'elles nous font subir alors que des solutions pour ne pas souffrir existent !...je sui outrée...

  • #8

    Marjorie (samedi, 03 juillet 2021 07:43)

    J'ai subi une hysterographie opératoire pour infertilité inexpliquée de 21 mois car très bon bilans hormonaux, écho, bonne ovulation, bon spermogramme... Mais muqueuse épaisse...
    C'était le 18 juin... Sous AG... Donc pas de douleurs pendant mais douleurs assez prononcé après.. . Et pertes pendant 3 jours ! Le problème c'est qu'on m'a opéré à j23 du cycle alors qu'on dit partout que cette opération doit se pratiquer en début de cycle !!!! Maintenant j'attends mes règles (10jours de retard) donc je suis à j38 du cycle...et si j'étais enceinte pendant l'opération ?????? Que dois-je faire ??? Trop peur de faire un TG...

  • #7

    Don d'ovocytes, spermatozoïdes un espoir (jeudi, 24 juin 2021 16:31)

    Bonjour Mélissa
    Nous sommes vraiment peinés de lire votre message.
    Comment allez vous ? et moralement?
    N'hésitez pas à nous contacter en message privé sur notre page nous pourrons vous écouter et soutenir.
    https://www.facebook.com/dondovocytesunespoir

  • #6

    Melissa (vendredi, 11 juin 2021 02:36)

    Bonjour j’ai subi une hystéroscopie le mercredi 9 juin c’était l’expérience la plus horrible de ma vie je suis encore traumatisée je n’arrête pas d’y penser c’était horrible c’était une torture la douleur Elle était de 10/10 plus il enfoncer et je hurlais de douleur

  • #5

    DUFOURD (mardi, 27 avril 2021 16:30)

    J'ai une mon hysteroscopie chirurgicale cause polypes regle très abondantes tout ces bien passé anesthésie générale la tête me tourner au réveil mal au ventre comme des règles mes supportable mon opération était grand temps car mon polypes se détaché curetage voilà

  • #4

    Don d'ovocytes, spermatozoïdes un espoir (mardi, 16 mars 2021 19:27)

    Bonjour, quel horreur de lire votre témoignage. Comment allez vous?
    Il faut que vous fassiez un courrier au service réclamation du centre qui vous a fait passer cet examen pour leur expliquer comment ils ont procéder et leur dire que c'est inadmissible. Si vous avez la possibilité de changer de centre car tous ne pratique pas de la même manière. N'hésitez pas a rejoindre notre groupe facebook afin d'échanger avec des personnes dans le même parcours que vous et de nous contacter en message privé sur notre page si vous souhaitez discuter, vous trouverez les liens sur notre site dans vie associative/nos groupes facebook.

  • #3

    Marie jo (vendredi, 12 mars 2021 18:57)

    J'ai subi une hystérocopie le 25 janvier 2021 et à ce jour (12 mars) il n y a pas une journée où je ne repense pas à cet examen traumatisant et extrêmement douloureux qui a été effectué sans aucune anesthésie je n'ai jamais souffert comme ça c'était long et insupportable douleur à 10 pendant toute linrvention qui a dree une vingtaine de minutes j'ai fait une chute de pression et j'ai dû rester allongée pcq j'étais étourdis mais il a vite fallu que je laisse ma place à la suivante je suis sortie plié en deux de douleurs avec une bouillotte et on m a amené dans la petite salle d'attente à côté où j'ai pu m allonger sur une chaise gériatrique avec ma bouillote sut le ventre et une debarbouillette sud le frond la douleur etait maintenant à 8 le mal de coeur m a pris dans la chaise à coté de moi la prochaine patiente elle me voit dans cet état et il ne faut pas que je lui fasse peur on me donne un formulaire à remplir pour mon opération ....pensez vous que c'est le bon moment je ne suis même pas capable de m'asseoir la femme entre pour son examen je l'ai entendue crier de douleur et vomir je me suis secoué pour me dépêcher à remplir mon formulaire et me sauver de là le plus vite possible pour ne plus entendre cette femme souffrir ...je savais très bien ce qu'elle était entrain de vivre et voilà qu' une autre arrive ....là je n en pouvait plus....à ce jour j'attends toujours mes résultats de ma biopsie et ma date d'opération..C'est une attente interminable.....

  • #2

    Miya (jeudi, 28 novembre 2019 18:18)

    Je viens de subir une hysterocopie diagnostique, mais on m'a dit qu'il a été impossible de voit quoique ce soit. Je suis déçue et en colère. Je perd espoit d'avoir un jour un enfant

  • #1

    Frédérique (mardi, 30 juillet 2019 21:51)

    J’ai eu une hysteroscopie opératoire le 12 avril dernier sous anesthésie générale afin de décoller des synéchies présentent sur les 2/3 inférieur de l’uterus suite à des curetages (2 grossesses arrêtées à 8sa). Les synéchies ont été repérées avec une hysterosalpinographie. L’intervention S’est bien déroulée. Saignements légers accompagnés de débris utérin pendant 4/5 jours. Douleur modérée 2/3 jours puis légères 7 jours.
    Echosonographie réalisée un mois après pour vérifier la cavité utérine. Tout est ok. Mes règles sont revenues bien que très très légères. On espère une grossesse bientôt.